Laser International Afrique PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   
Lundi, 06 Juillet 2009 07:37

 

D’ici 15 ans, l’insécurité routière sera la troisième cause de mortalité dans les pays en développement, après le VIH sida et le paludisme. Ces pays sont déjà concernés par plus de 85% des 1,2 millions de morts sur les routes du monde chaque année.

Face à l’urgence de la prise en charge du fléau, les volontés politiques nationales africaines et supranationales (UEMOA et CEDEAO) prennent corps sous la forme de plans nationaux pour la sécurité routière et de textes règlementaires.

La vocation de LASER INTERNATIONAL AFRIQUE est de contribuer à l’effort collectif visant à réduire la gravité et le nombre des accidents de la circulation pour faire régresser l’insécurité routière. LASER met en place des programmes d’action annuels rythmés de temps forts mobilisateurs des usagers de la route, des citoyens et des autorités responsables. LASER a choisi d’intervenir en collaboration avec les autorités, par des actions sur le terrain impliquant concrètement l’ensemble des acteurs de la route.

FORUM REGIONAL DE LA SECURITE ROUTIERE

Santé, Environnement et Sécurité dans les TRANSPORTS

Dakar 4 – 5 mai 2010TERROUBI

 

Conclusions

 

Le Forum régional de la sécurité routière s’est tenu à Dakar les 4 et 5 mai 2010, au Centre des Congrès de l’Hôtel Méridien Président.

Co-organisé par LASER International et le Fleet Forum,

Sous le patronage du Ministère de Télécommunications, des Tics, des Transports Terrestres et Ferroviaires du Sénégal,

En partenariat avec l’Organisation Mondiale de la Santé, l’UNECA, l’UEMOA, l’American Center for Disease Control (USA),

Avec la collaboration du Ministère de la Santé et de la Prévention du Sénégal, de l’UNEP (Programme des Nations Unies pour l’Environnement), du Groupe de collaboration des Nations Unies pour la Sécurité Routière (UNRSC),

Avec le soutien des partenaires du secteur privé, TNT, North Star Alliance, SGS, SICTA Côte d’Ivoire, , l’Agence Autonome des Travaux Routiers (AATR), le Conseil Exécutif des Transports Urbains de Dakar (CETUD).

***

Le Forum régional de la sécurité routière s’inscrit dans les objectifs du Millénaire pour le Développement et dans le prolongement de la 1ère Conférence Ministérielle Mondiale sur la Sécurité Routière de Moscou de novembre 2009 et de la Résolution de l’Assemblée Générale des Nations Unies du 2 mars 2010.

Près de 150 participants provenaient de très nombreux pays africains et de pays invités : Sénégal, Mali, Côte d’Ivoire, Mauritanie, Bénin, Togo, Burkina Faso, Niger, Maroc, Tunisie, Nigéria, Gambie, Cameroun, Afrique du Sud, Kenya, Gabon, Ghana, France, Royaume Uni, Belgique, USA, Australie, Pays Bas.

Les participants représentaient également

  • les organisations internationales parties prenantes à la sécurité routière mondiale et régionale : l’Organisation Mondiale de la Santé, la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique, la Commission Economique pour l’Europe des Nations Unies, l’Union Européenne, l’American Center for Disease Control, le Fleet Forum, North Star Alliance, LASER Europe, le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement, le Global Transport Knowledge Partnership (gTKP), Transaid,

  • les entreprises du secteur privé impliquées dans les domaines des transports, de la sécurité routière, de l’environnement, TNT, TOTAL, IT Mobile, SGS, SICTA Côte d’Ivoire, Transecor,

  • Les principaux organismes parties prenantes de la sécurité routière au Sénégal, les ministères, les collectivités publiques, les assurances, les entreprises, les associations, les étudiants et les syndicats professionnels.

Le thème retenu pour ce 1er Forum régional de la sécurité routière, « L’environnement, la santé et la Sécurité dans les Transports », a permis de :

  • Réaffirmer l’engagement des Etats africains pour la Décennie d’actions pour la sécurité routière conformément à la Déclaration de Moscou,

  • Encourager le recours à des moyens de transports sûrs et durables, et les bonnes pratiques de sécurité routière au plan national, régional et local,

  • Améliorer la prise en charge de la sécurité routière dans les flottes professionnelles : santé, environnement, sécurité,

  • Servir de plate-forme d’information et d’échanges d’expériences,

  • Diffuser les bonnes pratiques en matière de transports,

  • Susciter des partenariats public – privé.

Monsieur Abdourahim AGNE, Ministre des Télécommunications, des Tics, des Transports Terrestres et Ferroviaires, a ouvert officiellement le Forum régional de la sécurité routière en exprimant la volonté politique du Gouvernement du Sénégal, d’agir avec efficacité dans le domaine de la sécurité routière et d’honorer les engagements pris à la Conférence Ministérielle Mondiale de Moscou.

Les présentations ont porté sur les principaux points inscrits au programme. Ceux-ci étaient en rapport avec les piliers d’action proposés pour la Décennie, dont le plan d’action est entrain d’être préparé sous la coordination de l’Organisation Mondiale de la Santé.



Le Forum régional de la sécurité routière,

Constate que

  • Le bilan de l’insécurité routière s’aggrave dans de nombreux pays africains

  • De nombreux pays ne disposent pas des ressources suffisantes pour endiguer ce fléau

  • Suite à la Conférence de Moscou, les volontés politiques des gouvernements et des autorités publiques s’affirment

  • Des exemples de stratégies politiques et de programmes pluriannuels ont révélé leur efficacité

  • Des structures de collaboration se mettent en place

 

Adopte les objectifs de la Décennie

  • Une architecture mondiale et régionale pour l’action de sécurité routière

  • La nécessaire mobilisation de fonds

  • Le renforcement des ressources humaines et de leurs capacités

  • Des plans de prévention nationaux et locaux, mettent à profit les expériences positives partagées

  • Des progrès du management de la sécurité routière aux échelons local, national et régional

 

Recommande à toutes les parties prenantes, du secteur public, du secteur privé, de la société civile

  • D’inscrire leurs stratégies, programmes et actions dans les cinq piliers de la sécurité routière définis en conclusion de la Conférence de Moscou :

  1. Un meilleur management de la sécurité routière

  2. Des infrastructures conçues pour la sécurité des usagers

  3. Des véhicules plus sûrs

  4. Le comportement des usagers de la route

  5. Un développement des dispositifs de soins post-accident

  • D’agir sur la base de partenariats intersectoriels entre les gouvernements, les entreprises, les organismes humanitaires, la société civile

  • De s’appuyer sur la mobilisation des jeunes, particulièrement des étudiants engagés dans des formations en lien avec la sécurité routière et des jeunes professionnels actifs dans des métiers des secteurs de la prévention, de l’éducation, des transports

  • De poursuivre le partage des connaissances et des bonnes pratiques

  • D’investir dans des systèmes de transport sûrs et propres

  • D’influer positivement sur le comportement des conducteurs par un management de qualité et par des formations délivrées par des professionnels

  • De participer à l’élaboration et à la diffusion d’une charte africaine de la sécurité routière

  • D’organiser un prochain forum qui réunira la plupart des pays de la Région Afrique afin de préparer les actions de la Décennie en prélude au lancement prévu en 2011, chaque pays étant encouragé à préparer son plan d’actions pour contribuer au plan d’actions régional.

Les participants remercient Laser International et le Fleet Forum pour l’excellente qualité de l’organisation de ce 1er Forum régional de la sécurité routière.

 

Fait à DAKAR,

 

Le 5 mai 2010

 

Mise à jour le Samedi, 19 Juin 2010 08:20